TMB : Courmayeur - refuge W.Bonatti

 

 

 

 

  refuge Walter Bonatti

 

                         " Quand deux chemins s'ouvrent à toi , choisis le plus difficile . "( Himalaya , l'enfance d'un chef)

            Nous brulions d'impatience, et aujourd'hui 25 juin 2008 , un an aprés ,nous ressentons une impression de continuïté . Nous voici à nouveau à l'hôtel Suisse à Courmayeur . Nous retrouvons le couple d'hôteliers assez âgé , toujours aussi  acceuillant . La propriétaire ne nous quitte pas et nous raconte ses escalades de jeunesse notamment à la Dent du Géant que nous apercevons du balcon de notre chambre . Nous dominons le torrent tumultueux chargé de moraine tout au long du Val Veny ( parcouru l'an passé ) et du Val Ferret ( prévu dès demain ) . Aprés accord, notre voiture restera une semaine dans le garage de l'hôtel.

             La ville dort encore dans son cocon . Le flot de touristes n'arrivera qu'en juillet, et seuls quelques randonneurs circulent dans les rues . Nous passons une soirée des plus calmes .Tout est prêt pour le lendemain.

           6ème étape :jeudi  26 juin 2008   dénivelé  1117m      temps  4h45     distance  12 km

             Notre hôtesse s'empresse autour de nous pour nous servir un petit déjeuner princier et on voit briller dans ses yeux une flamme montrant qu'elle revit de merveilleux souvenirs. Elle nous salue chaleureusement . Nous traversons Courmayeur encore endormie et bifurquons à la maison des guides . Dès la sortie de la ville la route s'élève et devient chemin de terre à partir du vieux village de Villair . La vue sur le Mont-Blanc ( côté français , il présente un caractère bonhomme , ici , en Italie ,il se révèle plus minéral , sauvage , réservé aux spécialistes ) , le glacier de la Brenva et l'aiguille de la Brenva est remarquable. Même si la pente est devenue plus forte , nous apprécions énormément.

              Le refuge Bertone ( du nom d'un alpiniste de Courmayeur mort dans le massif du Mont-Blanc ) n'est qu'une étape dans la montée qui nous conduit au Leuchey  . Depuis notre départ ce matin , le dénivelé dépasse déjà 1000m .Nous entamons la descente , et le Val Ferret s'étale devant nous . Nous cheminons dans les pâturages et nous nous retournons fréquemment pour apercevoir le Mont-Blanc majestueux .Nous effectuons notre pique-nique dans l'herbe , à proximité d'un névé . De tous côtés le spectacle est grandiose . Sur notre gauche , les Grandes et les Petites Jorasses dominent  aiguille Rouge de Rochefort , aiguille de Tronchey, aiguille de l'Evêque ...Nous ne comptons plus les glaciers : glacier de Rochefort , des Planpincieux, des Grandes Jorasses , de Pra Sec ...Epoustouflant ! Le soleil magnifie ce tableau .

               Sur notre droite ,seule la Tête Bernada affiche ses plus de 2500m .L'eau coule partout et vient grossir la Dranse de Ferret dans la vallée. Plusieurs hameaux reliés entre eux par une petite route bordent le torrent . Des " cocoricos " attirent notre attention. Bientôt , nous voyons 2 randonneurs en plein délire devant nous . Il s'agit de 2 français , bien entendu , qui en cette période de coupe du monde de football marquent toute leur confiance en notre équipe nationale . La suite des évènements leur donnera raison !

                La passerelle sur le Torrent d'Armina nous indique la proximité du refuge . Encore un bon kilomètre , une dernière rampe et Walter Bonatti nous tend les bras. Cette étape de reprise , difficile , s'est déroulée dans les meilleures conditions . Nous profitons d'ailleurs au maximum du soleil et de l'environnement du confortable refuge. Plein ouest , quelques nuages s'accumulent au-dessus du Mont-Blanc . En fonction de leur forme , les habitués peuvent prévoir le temps des jours à venir . Le bonnet d' Ane signifie "mauvais temps " dans les 3 à 4 jours . Ce soir , il s'agit plutôt de nuages lenticulaires qui , en principe n'annoncent rien de particulièrement désagréable.              

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site