TMB : Refuge W.Bonatti - La Léchère

 tmb-08-020.jpg

 

 

 

  Le Mont-Blanc et un nuage lenticulaire ( fonction du degré d'humidité ) 

 

                                           " La liberté est souvent synonyme de solitude "

 7 ème étape : vendredi 27 juin 2008    dénivelé  900m      temps de marche   6h30      kilométrage   16km

                   Une étape assez longue nous attend aujourd'hui , mais aprés une nuit excellente , nous partons en pleine forme . La tendance générale est au beau temps , malgré la présence de nuages accrochés à certains sommets . Le Val Ferret nous régale avec son monde minéral peuplé d'aiguilles qui se succèdent aprés les Grandes et les Petites Jorasses (mont Gruetta,mont Rouge de Gruetta,Aiguille de Talèfre,monts Rouges de Triolet,Pointe Allobrogia ), de multiples glaciers qui étalent leur langue vers la vallée( glaciers de Frébouze , de Gruetta,de Triolet , de Pré de Bar ) , de torrents fougueux et de cascades tumultueuses. Sur notre droite ,les sommets plus modestes nous laissent decouvrir un paysage d'alpages aux pentes douces , herbeuses et couvertes de fleurs . Notre petit fascicule des fleurs de montagnes des Alpes nous aide beaucoup pour la reconnaissance de la flore ( Campanules , Trolle , Gentianes ,Ancolies...). L'oeil  voudrait tout emporter , mais nous nous contenterons de quelques photographies et de souvenirs que nous espérons les plus tenaces possibles.

                   Tous les refuges rencontrés dans le Val Veny et le Val Ferret profitent d'un environnement extraordinaire . Pas d'exception pour le refuge Elena devant lequel le glacier de Pré de Bar avance sa partie terminale et donne vraiment une impression de grande proximité. Nous nous arrêtons pour acheter un peu de ravitaillement pour le pique-nique du midi avant d'attaquer le secteur le plus difficile du Grand Col Ferret . Au sommet ,nous franchissons une frontiére invisible et désormais, le drapeau suisse remplace le drapeau italien  . Le balisage change également ( blanc-rouge-blanc au lieu de blanc-rouge ). La longue descente sur de nombreux névés tardifs ( retardant le développement de la flore habituellement variée dans cette partie du parcours )  , traverse aprés la Chaudière plusieurs couloirs où nous devons rester trés vigilants ( terrain humide et glissant dans une pente assez forte ) . Dans ce contexte , nous croisons des "VTTistes" que rien n'arrête , y compris la neige ,images fugitives de visages en souffrance ,corps tendus dans un effort total.

                    A la Peula, nous visitons le site en rénovation . Une yourte peut recevoir plusieurs randonneurs  . Original , mais notre objectif du jour nous entraine plus loin . Nous découvrons les premiers châlets suisses , coquets ,fleuris , coiffés du drapeau rouge à croix blanche. Le sentier suit la vallée sans difficultés particulières jusqu'à Ferret , petit village trés propre que nous quittons par la gauche pour monter à la LéchèreNous  apercevons notre refuge au dernier moment , perdu dans la végétation . Nos 2 hôtesses nous y accueillent chaleureusement . Deux jeunes étudiants en médecine de Nancy nous rejoignent en fin de soirée et trés vite s'installe une franche convivialité. Ce soir , le nombre de randonneurs au gîte ne dépassera pas 4 . Aprés le repas , pour prolonger notre soirée , nous jouons ensemble aux cartes . A priori , si tout se passe bien demain , nous nous retrouverons tous les 4 à Champex-d'en-Haut . Nous passons une superbe nuit ( pas de ronfleur ) au cours de laquelle les glaciers du Val ferret , la partie la plus éblouissante , occupent sans cesse notre sommeil .            

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site